logoCollectif Urgence Palestine
projet Al Sanabel


>> autres projets

> dépliant du projet
<< une vidéo de l'AFPS pour bien comprendre

> Quelques informations sur le développement de la Coopérative Al SANABEL à Hal Houl en 2016

> le budget pour le fonctionnement de la coopérative envoyé le 13.01.2015

> rapport concernant les derniers travaux de la cooppérative et quelques photos - 08.03.2015

> Rencontre AFPS63 avec RAED Président de la Coop AL SANABEL (Halhul) - 12/12/2015

<< Les raisins de la résistance - vidéo de présentation du projet comme forme de résistance face à l'occupation - 18:30 min - 12/2016

 

 

projet Al Sanabel
Exister, c'est résister !

L'agriculture, une cible permanente de l'occupant israélien
La région d’Halhul, près d’Hébron est réputée pour sa production fruitière et pour son raisin. Mais, depuis 2000, les entraves à la circulation des personnes et des biens se multiplient dans les Territoires palestiniens occupés par Israël. Couvre feux, check points, laissez-passer distribués au bon vouloir de l’armée entraînent une fragmentation du territoire et des pertes massives de produits agricoles.
Les fruits autrefois vendus en Israël par l’intermédiaire de grossistes israéliens font aujourd’hui l’objet d’un boycott organisé par Israël.
L’armée israélienne contrôlant toutes les frontières, il devient difficile d’exporter la production vers la Jordanie ou d’autres pays arabes.
Il n’est pas rare de voir les fruits pourrir au marché de gros de Halhul, faute d’acheteurs et certains producteurs ont dû renoncer à leur récolte vu les prix dérisoires qui leur étaient imposés.
L’objectif de l’armée d’occupation est clair : pousser les paysans à abandonner leurs terres et les exproprier pour étendre la colonisation.

La Coopérative Al Sanabel, un outil de la résistance civile
Pour faire obstacle à cette politique, l’idée est née de transformer une partie de ces fruits en jus pour différer leur commercialisation et en tirer un meilleur bénéfice.
En 2006, la coopérative Al Sanabel pour la Production et le Développement Agricole a vu le jour. Elle a rassemblé, en 2011, 320 agriculteurs.
En 2008, la Mission civile du Collectif Urgence Palestine rencontre les responsables de la Coopérative Al Sanabel et fait connaître ce projet en Suisse en accueillant à plusieurs reprises son représentant.
Puis, récemment, la décision est prise de rejoindre le réseau de soutien mis en place par l’AFPS Association FrancePalestineSolidarité.
Ce réseau a permis, avec l’autofinancement des agriculteurs et les récoltes de fonds, la constitution de la coopérative, l’achat d’une presse et d’un matériel d’embouteillage et le démarrage, en 2007, de la production de jus de raisin pasteurisé et de « Debs » (jus concentré consommable).
En 2009, 85 tonnes de raisin ont été pressées et plus de 10 000 bouteilles vendues.

Une nouvelle étape
La coopérative vise, à terme, le traitement de 10 % de la production locale soit 7000 tonnes de raisin. La construction d’un atelier de 500 m2 va permettre l’installation définitive du matériel existant et des équipements complémentaires : trois cuves en inox, un pressoir pneumatique, un générateur et un pasteurisateur.
Le terrain a été acheté et les travaux de construction ont démarré fin 2011. Le coût total de la construction et de l’équipement complet de l’atelier est estimé à 132 500 € (environ Frs 165 000.) somme en train d’être rassemblée et collectée.

Participez à ce projet : souscrivez !
Soit en parrainant la coopérative en versant chaque mois la somme de frs 10.- ; frs 20.- ou frs 50.-
Merçi de vous annoncer auprès de : tresorier@urgencepalestine.ch
Ou en versant une somme unique à votre convenance

Les sommes sont à verser à : Collectif Urgence Palestine - 1200 Genève - Mention : Al Sanabel
En francs suisses au numéro de CCP 17-766771-3

Le CUP prend à sa charge les frais engendré par le soutien à ce projet, en conséquence chaque don sera entièrement envoyé à la coopérative.

> dépliant du projet
<< une vidéo de l'AFPS pour bien comprendre


 

> Quelques informations sur le développement de la Coopérative Al SANABEL à Hal Houl en 2016

> le budget pour le fonctionnement de la coopérative envoyé le 13.01.2015

> rapport concernant les derniers travaux de la cooppérative et quelques photos - 08.03.2015

<< Les raisins de la résistance - vidéo de présentation du projet comme forme de résistance face à l'occupation - 18:30 min - 12/2016

Des informations sur La coopérative

> Quelques informations sur le développement de la Coopérative Al SANABEL à Hal Houl en 2016

GRACE AUX DONS DES MEMBRES DU CUP ET AUX SYMPATHISANTS-TES DE LA CAUSE PALESTINIENNE, NOUS AVONS PU VERSER à CE JOUR à LA COOPERATIVE LA SOMME DE FRS 10'750.-

Le bâtiment de la coopérative Al Sanabel fin 2013

 

    Fête du raisin 2015 à Hebron

Message de Raed du 16.06.2014
Voilà quelques photos des machines que la coopérative vient d’acheter.
Nous avons acheté un pressoir, une grappeuse, une pompe et deux cuves.
Si nous arrivons à avoir toutes les machines cette année, on va démarrer la production de jus de raisin, sinon, on va faire comme d’habitude, presser de petites quantités.
Nous avons terminé les travaux intérieurs, il nous reste quelques travaux à l’extérieur.
Notre région est bloquée par l’armée, les soldats cassent tout dans Hébron et les villes alentour .

La coopérative Al Sanabel (reçu de RAY le 13.01.2015)
Le nombre actuel des adhérents est de 65 membres ; chaque membre peut présenter 5 paysans producteurs de raisin de table. L’année dernière la coop a diminué la quantité pressée car la quantité du raisin était faible par rapport à la normale .
Nous avons produit 14 500 litres de jus mis en bouteilles de plusieurs taille « 300cl / 500cl/ 750cl » et évidement 450 kg de Debs « la confiture de raisin » ; cette production a été vendue dans les villes Palestiniennes et dans certaines villes Palestiniennes en Israël, ça fait environ 21 900 kg de raisin, et nous avons rendu service à plus 520 paysans qui ont profité de nos machines pour presser leurs raisins pour en faire du debes qu’il vendent ou qu’ils mangent.
L’histoire de la coopérative intéresse beaucoup d’autres coopératives, donc, nous recevons quelques stagiaires pour apprendre notre méthode de fonctionnement. Il y a aussi deux étudiantes de l’université de Hébron qui font un stage chez nous.
Nous avons participé aux manifs contre l’augmentation des impôts que l’Autorité Palestinienne envisage de faire. La coop a envoyé une lettre au ministre de l’agriculture, concernant le conseil des fruits et des légumes, car ce conseil est élu par des paysans et des coops, alors le ministre veut nommer une personne comme président.
La coop vient enfin de terminer de creuser la fosse des eaux usées, ça a pris plus de temps que prévu, dû à la dureté des roches, ça nous a coûté aussi beaucoup plus cher.
En général nous n’avons pas beaucoup d’activités pendant l’hiver , les paysans font leurs travails aux champs.

> le budget pour le fonctionnement de la coopérative - 13.01.2015

> rapport concernant les derniers travaux de la cooppérative et quelques photos - 08.03.2015

 


 

> le budget pour le fonctionnement de la coopérative envoyé le 13.01.2015

> rapport concernant les derniers travaux de la cooppérative et quelques photos - 08.03.2015

<< Les raisins de la résistance - vidéo de présentation du projet comme forme de résistance face à l'occupation - 18:30 min - 12/2016

Témoignages et conférence

Message de Raed du 17.06.2014
C’est la merde, le vrai visage de l’occupation est démasqué. L’armée a fermé les entrées d’Halul nord, est et ouest, il n’y a que la route pour Hébron qui est ouverte.
Les soldats se promènent dans les champs, et s’ils trouvent des paysans, ils les expulsent de leurs champs.
Ils ont arraché beaucoup de portes de maisons, surtout dans les quartiers qui sont à l’extérieur de la ville, ils ont fouillé des maisons en cassant tout.
Ici, trois maisons confisquées, les habitants expulsés chez les voisins.
Il y a des coupures d’électricité et de l’internet.
Nous avons réussi « jusqu’à maintenant «  à sauver les portes de la coopérative. Nous avons appris que l’armée fouille dans le quartier, alors nous sommes allés avec les clés, ils n’ont pas voulu nous laisser nous approcher mais je suis allé vite fait, vers la porte, et je l’ai ouverte, le commandant m’a dit que j’étais fou en m’insultant.
C’est la même image partout dans la région d’Hébron. Tous les habitants de la région n’ont pas le droit de voyager à l’étranger, les ouvriers qui travaillent en Israël n’ont plus le droit de travailler et il nous est interdit d’aller vers les autres régions ( de Cisjordanie ).
Notre grand problème entant que paysans est que la saison des prunes commence et le marché central est presque fermé.
Je pense qu’Israël a le projet d’interdire aux Palestiniens la route 60 ( route directe vers Bethlehem, Jérusalem et la Cisjordanie ) et de se donner le droit de confisquer encore des terres, et bien sûr de casser la grève de la faim des prisonniers.

Message de Raed du 1er juillet 2014
Ils sont partis en disant qu’ils ont trouvé les trois colons morts, cachés dans une grotte, à l’ouest de la ville d’Halhul.
Depuis 18 jours l’armée fouille dans la vallée de Haska, cette vallée est riche en eau de sources, depuis des centaines d’année les paysans de ce coin cultivent des légumes grâce auxquelles une centaine de famille gagnent leur vie.
Pendant les 18 jours les habitants de Haska souffrent du harcèlement, de l’humiliation et de la torture. Gebril un paysan de Haska dit : chaque jour les soldats viennent trois quatre fois à la maison , ils commencent à interroger toute ma famille ils reposent les même question et ils cassent tout.
Chaque jour plusieurs millier de soldats et des colons recommencent la recherche dans les champs et les parcelles, on peut imaginer les dégâts qu’ils causent.
Si les soldats ne trouvent rien ils amènent les grosses machines dans les champs en écrasant les plants des légumes et en arrachant les arbres fruitiers.
D’autres forces attaquent les maisons à Halhul et évidement les gens de Halhul essayent de se défendre.

Message de Raed du 2 juillet 2014
Hier matin, à Jérusalem trois colons dans une voiture essayent d’enlever un enfant, mais sa mère a réussi à le sauver. Cette voiture a été filmée par la caméra d’un magasin, les gens appellent la police israélienne en donnant le numéro d’immatriculation, mais la police n’a rien fait.
La même voiture est encore filmée qui s’arrête 12 heures après, dans la quartier de Shofat : ils réussissent à enlever un enfant de 12 ans, ils l’emmènent dans une forêt , ils le tuent et le brûlent. La police reçoit les enregistrement d’une autre camera, mais la police arrête la mère et le père de l’enfant pour les obliger de signer un papier où ils déclarent  que cet enfant a été tué pendant une bagarre.
La famille refuse et alors tout le monde est sorti dans les rues de Jérusalem, ils ont cassé les voitures du Tram et ils déclarent les villages à Jérusalem interdits aux israéliens.
Puis et encore la même voiture et les mêmes trois colons ont essayé cet après-midi  d’enlever un enfant sur la route de contournement d’Hébron , mais les paysans qui travaillaient à côté l’ont sauvé.
Qui démoli les maisons de ces trois colons, comme l’a fait l’armée Israélienne avec les maisons des deux Palestiniens  soupçonnés d’avoir tué les colons ….?    
La différence entre nous et eux c’est qu’en Israël il y a aujourd’hui la campagne anti-Arabe : sur Facebook il y a des gens, des soldats, des responsables politiques qui demandent la vengeance ; un soldat de l’armée de ce pays qui  se situe sur la liste des pays civilisés, démocratiques,  s’est pris en photo avec son fusil, et a mis la photo sur son Facebook, il dit : je suis prêt à tuer maintenant, j’attends les ordres. Un autre dit il faut tuer 3000 Palestiniens.  
Dans les   rues de Jérusalem des centaines des israéliens se promènent en chantant et en demandant de continuer à tuer les Palestiniens.
Quelle société ?
Ils rêvent aujourd’hui s’ils pensent qu’ils peuvent cacher la réalité, il n’y a plus de masque, ils ont tort aussi s’ils pensent qu’en nous opprimant ils deviennent libres, un peuple qui en opprime un autre peuple ne peut pas être libre.

 

Une coopérative agricole sous l’occupation à Halhul / Hebron en Palestine

Conférence d’une délégation de la coopérative Sanabel
Jeudi 10 décembre 2015 à 19h30

Salle ZAZI SADOU - Maison des Associations
15 rue des Savoises - Genève

« Le combat continue, Ils veulent notre terre, nous la défendons en la cultivant »

De passage à Genève, Raed Abu Youssef, Khalil Abu Rayan et Nemin Shatrit nous parlerons des espoirs liés au développement de la coopérative SANABEL, des contraintes de l’occupation, des souffrances de leur peuple et de l’évolution récente de la situation dans les Territoires occupés et à Jérusalem-Est.

> le tract de la conférence

Organisation : Collectif Urgence Palestine Genève avec le soutien d’UNITERRE

> Rencontre AFPS63 avec RAED Président de la Coop AL SANABEL (Halhul) - 12/12/2015

 


 

CUP adresse